BIOGRAPHIE

Myriam Krief pratique le yoga avec passion depuis 16 ans et se consacre à sa transmission depuis 11 ans. Après un parcours de grandes écoles et des expériences professionnelles dans le monde politique et des ONG, elle trouve dans les valeurs du yoga ce qui va fonder son action pour agir. Elle a enseigné au Canada avant de s’ établir à Nantes en 2008 où ses enseignements du yoga prénatal la font connaître.

Aujourd’hui des sportifs de haut niveau la sollicitent pour leur préparation mentale et elle collabore avec des médecins dans un grand centre anti-douleur pour contribuer à apaiser les souffrances physiques et morales de patients hospitalisés.

Ses séances auprès de personnes SDF ont profondément marqué son enseignement. Dans cette continuité, elle crée Yoga is Change pour soutenir le développement de programmes de yoga pour les personnes en difficultés.

Quelque soit son public, elle veut transmettre le yoga comme un mode de vie source de transformation intérieure et point de départ à la transformation du monde.

Ses séances révèlent un amour certain pour autrui, la volonté de rassembler et d’ancrer le yoga dans le quotidien comme une philosophie de vie.

Elle est également la mère de deux petits Bouddhas, Erlaë et Eléonore

Il était une foi ...

« Pourquoi le yoga ?  Parce que le yoga fait du bien et parce qu’il fait le bien.

Chaque enseignant a sa couleur de yoga. C'est pour moi un humanisme vivant et ... agissant. Un véritable projet de vie et finalement de société. S’élever à ne pas juger tout en restant engagé, s’ aligner pleinement avec soi-même et retrouver la liberté de faire rayonner son potentiel, pour soi et la bonne marche du monde.

Ce qui nécessite de guérir de nos blessures et renouer avec l’idée que tout est en nous, nos forces, nos ressources pour donner du sens à notre vie. Et à celles des autres.

Lorsque l’ on s’exerce à déposer sur soi-même et sur le monde un autre regard, doux, bienveillant et confiant, de nouvelles opportunités se dessinent, et ce que l’on croyait être des impasses se transforme, on se donne un autre départ. »